La Devise

Côté Petite scène

« – Le type qui a envie de parler de devise nationale il est quand même tordu. […] Parle de 1848 à un adulte, il pensera que c’est une marque de bière ! »

Un comédien et sa metteuse en scène répètent une conférence à destination des lycéens.. mais la répétition tourne mal car lorsqu’il s’agit d’éclaircir la devise française, chacun y va de sa propre définition..

Véritable joute oratoire sur le discours politique qui nous rappelle surtout qu’en démocratie, c’est par la dispute que le sens se construit.

Un spectacle de la compagnie Théâtre Populaire Nantais
Texte : François Bégaudeau
Mise en scène : Régis Flores
Avec : Sophie Morin et Yvonnick Le Blanc

Tous publics / Durée : 1h

Les 12, 13 et 14 mars à 20h

Réserver mes places

Interview croisée entre François Bégaudeau et Régis Flores à propos de la pièce La Devise

Youenn Derrien Trio

Côté Petite scène

Formation nantaise issue d’une passion commune pour la musique de Django Reinhardt, Youenn Derrien Trio propose un swing chaleureux dans la tradition du trio manouche à cordes. Au programme, des compositions personnelles, des standards de Jazz, le répertoire du maître Django, le tout épicé de Gypsy Swing pour une musique enthousiaste et généreuse

Avec Youenn Derrien et Dimitri Halsz à la guitare et Anthony Muccio à la contrebasse

Vendredi 15 mars à 20h


Réserver mes places

Jour de fête

Côté Petite Scène

Gina, chanteuse à la gouaille provocatrice et sensuelle nous entraîne dans un cabaret insolite, accompagnée de Léon, guitariste gavroche et Diego, dandy à la contrebasse. Un spectacle swing, festif, drôle et interactif, pour redécouvrir en famille la chanson et le cinéma des années 30 à 50.
De Mistinguett à Boris Vian, de la Java Chauve à l’Homme à la moto, de la Môme Catch-Catch à Hôtel du Nord, le trio sème son grain de folie, dans une mise en scène jubilatoire, et une musique pleine de fraîcheur qui invite à guincher. Pour tous les jeunes d’hier et d’aujourd’hui.

Avec : Emilie Drouet au chant
Corentin Rotureau à la guitare
François Saumonneau à la contrebasse

Tous publics / Durée : 1h

Le samedi 16 mars à 20h 


Réserver mes places

d’après Clôture de l’amour

Un spectacle de la compagnie A la tombée des nues

Elles se sont aimées, et brusquement l’heure est à la séparation. La rupture vient confronter les mots. Les territoires des corps, de la langue et des souvenirs s’entrechoquent dans des variations infinies. Les phrases se cherchent sans parvenir à trouver leurs fins. Cette difficile étape est un voyage à travers leur relation. Ont-elles vécu la même histoire ? Se sont-elles vraiment aimées ? Ou peut-être… s’aiment-elles encore ?

Traduit en dix-huit langues et joué dans une vingtaine de pays ce texte, qui nous percute par son intensité et sa subtilité, peut désormais être considéré comme un incontournable du théâtre français de ce début du XXIe siècle.

Texte de Pascal Rambert
Mise en scène : Aurélie Valetoux
Mise en mouvements : Stéphanie Gaillard
Avec Mathilde Banderly et Servane Daniel

Un spectacle de la compagnie À la tombées des nues

Du 20 au 30 mars
tous les mercredis, jeudis, vendredis et samedis à 20h

Acheter mes places

Penser Panser l’Amour

Un spectacle de la compagnie Le Théâtre d’Après

crédit photo : Fred Bergue

Dans un monde où tout est fait pour encourager la performance, l’individualisme, le repli identitaire, mais aussi le zapping, l’amour, comme épreuve de l’altérité et du temps, est menacé. Comment le traduit-on dans nos codes sociétaux ? Le couple ? Le mariage ? La naissance d’un enfant ? Etc. Forcément ? Et pour qui ?… La diversité des amours, des sexualités, est-elle un danger pour nos repères sociétaux ? »

Lançons-nous le défi de faire exister haut et fort l’amour comme étendard de la différence, de l’imprévisible, du vivant et de l’humain tout simplement. Mais une humanité indomptable, passionnante, qui affronte ses doutes, ses peurs, et sa part de violence.
En choisissant « Éloge de l’amour », recueil philosophique d’Alain Badiou comme fil rouge de son spectacle, Jérôme Brethomé fait entendre d’autres œuvres littéraires, poétiques, musicales, théâtrales, (Aznavour, Shakespeare, Despentes, Sylvestre etc.) évoquant l’amour dans tous ses états.

Un seul en scène de Jérôme Brethomé
d’après Éloge de l’amour d’Alain Badiou

Conception, mise en scène et interprétation : Jérôme Brethomé
Regards extérieurs :
Céline Grolleau et Cécile Braud
Régie son/vidéo
: Manfred de Fouquières
Adaptation lumières : Matthieu Lebot (d’après une création de Cécile Gravot et José Havard-Strano)
Costumes : Pascale Bereni
Conception projections : Charlie Mars et Christophe Sartori

Les 4, 5 et 6 avril à 20h

Réserver mes places

La guerre des émeus

Un spectacle de la compagnie Suprême Fourbi

En 1932, l’Australie connaît une période de récession. Le gouvernement invite alors les agriculteurs à étendre leurs exploitations sur les terres sauvages du centre du pays. Mais les émeus ravagent leurs cultures. Dépassés par la situation, les fermiers demandent une aide militaire. L’Australie déclare la guerre aux émeus.

À travers le regard naïf d’un jeune militaire, le combat sanguinaire d’un général, les manœuvres politiques d’un ministre et la lassitude d’une femme de soldat, ce spectacle propose une plongée dans cet événement historique.

Une pièce de et avec
Antoine Le Frère et Florent Oulkaïd
Mise en scène : Damien Reynal et Elisa Mabit

Les 11, 12 et 13 avril à 20h

Réserver mes places

Les heures noires

Un spectacle de la compagnie Bel Viaggio

Le commerce de M. Grohin, riche vautour, esclavagiste et usurier, est florissant. Désirée Cramsec, la mère poule, vend de la cotonnade produite par des esclaves. Ensemble, ils ont connu de nombreuses aventures, de la rébellion de Saint-Domingue à l’installation sur le continent, à Nantes. Aujourd’hui, Désirée lui doit beaucoup d’argent.. Quant à sa fille, Mlle Sylvie, une jolie mouette qui dirige une maison de joie, offerte par sa mère pour ses 16 ans, rechigne à travailler…

Fable tragico-burlesque sur l’esclavage d’hier et d’aujourd’hui
Écrit et mis en scène par Chantal David
Avec Élodie Retière, Olivier Robert et Chantal David

Durée : 1h10 / tous publics

Les 18, 19 et 20 avril à 20h

Réserver mes places

Festival Le Grand Bain

Les élèves sortants de l’école du TPN se jettent à l’eau.

Après 3 années de formation intensive, c’est la dernière étape pour les élèves sortants de l’école du TPN : présenter leurs spectacles de fin de cursus au grand public. Des projets menés de A à Z : leurs univers ne se dessinent plus, ils s’affirment. Fini le pédiluve et le bassin ludique… c’est l’heure de sauter dans le grand bassin ! Accompagnés une dernière fois par l’équipe du TPN, la suite pour eux est en nage libre.

Du 24 mai au 15 juin, devenez les spectateurs privilégiés de la fin de leurs débuts. 8 spectacles au total à découvrir cette année !
(Réservation conseillée, bonnet non obligatoire)

Tarif unique
1 spectacle : 12€

Programme détaillé et Billetterie bientôt disponibles